topblog Ivoire blogs

17/11/2010

GBAGBO,un homme, une vision

"C'est pourquoi je voudrais vous dire, vous tous militants ou non du FPI que n'étant pas encore dans un pays démocratique, nous sommes tous des prisonniers en sursis. Dans votre engagement est inscrite votre incarcération, et dans votre incarcération est inscrite la libération de la Côte d'Ivoire. Cessez de pleurer ! Camarades prenez courage, luttez et luttez ! Luttez pour que la Côte d'Ivoire reste debout."
Laurent Gbagbo à la rentrée politique du FPI samedi 5 novembre 1994 à Abidjan



Que propose Gbagbo pour les jeunes ?
Avant d’en arriver planton le décor.
Nous sommes en 2000, Gbagbo est élue, forme son gouvernement ou il y avait déjà des ministres PDCI,PIT et se met au travail. Avant la tentative de Coup d’état le gouvernement du 5 Aout comprenait tous les partis politique, RDR y compris. Donc tout le bilan qu’on pourrait faire serait aussi valable pour tous ces partis.

lgnvo2.jpg


Mais prenons le cas de l’enseignement supérieur. Combien de ministre FPI, PDCI et RDR sont passé à ce département ? Quand je dis Zémogo Fofana, Cissé Bacongo ça vous rappel quelque chose ? Soit…

Dans un gouvernement normal ou les choses fonctionne bien, c’est au ministre de résoudre les problèmes de son département. S’il n’est pas capable de la faire on le vire. Mais dans la CI de 2000 à 2010 combien avons-nous vu de ministres que le Président à pu virer ? On ne peut pas gouverner comme ça, et c’est malheureusement de cette manière que la CI a été gouverné des 10 dernières années.

Mais qu’elle a été donc la stratégie de Gbagbo ? Nous avons vu Bédié gouverné 6 ans avant d’être chassé par le coup d’état de 1999.Quant à Gbagbo, quand 2 ans après son arrivé au pouvoir le coup d’état est arrivé il ne s’est pas enfui. On s’est donc tous retrouvé à Marcoussis ou on lui demander de mettre son programme pour l’école et la jeunesse de côté et on lui à demander d’appliquer un autre programme : les accords de Linas Marcoussis. A partir de ce moment toute l’action gouvernementale était tournée vers l’application de cet accord.et aujourd’hui encore en en subit les conséquences.

Gbagbo en fin visionnaire a donc fait preuve de patience en misant sur l’avenir, sur le moment ou il faudrait revenir à la construction de la CI. Alors, pendant que les accords de Marcoussis, Accra, de Pretoria et autre s’appliquait il s’est focalisé sur l’essentiel c'est-à-dire le remboursement de la dette. Nous savons tous que l’aéroport, le VGE, les 2 ponts, les 2 ports et les tours du plateau qui font notre fierté à tous, on été construit sur des prêts que nous ont consentis les bailleurs de fonds de la BM, FMI, club de Paris et autres. Le stock de dettes de la CI s’élevait alors à 10.000 milliard de CFA. Alors comme il ne pouvait pas travailler et appliquer son programme, Gbagbo décide de se focalisé sur le remboursement de cette dette à tel point que pendant 8 ans la CI a chaque année payer régulièrement sa dette. C’est alors que ces bailleurs de fonds voyants les effort fait pas la CI( la croissance en 2000 était de -3% et il est aujourd’hui de 4%) décident d’annuler une partie de cette dette. Ce sont donc 6.500 milliard qui seront annulés. Bien sur il y a eu beaucoup d’augmentation de prix puisque le pays ne vivait que sur les recettes de la partie sud, mais Gbagbo a semer pour l’avenir de sorte que demain la récolte de nos effort sera bien plus grande que toutes le souffrance et les privations endurés.

Mais alors, que fera l' Etat de ces 6.500 milliards sur 10 ans dont nous bénéficieront plus les impôts qui seront prélevé sur tout le territoire ? C’est là que se trouve la réponse à la question.

Cet argent sera alors injecté dans l’enseignement et dans l’emploi des jeunes. Cela implique la création de milliers d’emploi dans les domaines des travaux publics puisque les entreprises auront des marchés. La même chose sera faite dans la santé, ça sera des emplois de médecin, d’infirmier, de sages femmes qui seront créé. Les prix des denrées baisseront puisque le poids de la dette sera allégé. Idem pour les routes et toutes les infrastructures de base.N'oublions pas également La banque pour l'emploi qui permettra aux jeunes de créer eux même des emplois et à la longue d'embaucher d'autre jeunes.Le développement de pays reprendra là ou nous l'avions laissé en 2002.

C’EST CELA LA VISION DE LAURENT GBAGBO ET C'EST POUR CETTE VISION QUE NOUS LE SOUTENONS !!!

Mais pour réaliser tout ça il faut un Etat fort, ou les lois sont respecté, ou le PR a de l’autorisé sur les ministres. Alors au moment de la récolte allons nous laisser quelqu’un d’autre venir le prendre la place de celui qui ces 10 dernières années a eu une vison pour la CI ? NON. Nous connaissons Gbagbo, nous avons souffert avec lui pendant 10 ans. Alors c’est avec lui que nous construiront une nouvelle CI prospère.




‘’…Il y a dix ans déjà, je vous parlais de la terre promise, d’une Côte d’Ivoire nouvelle, prospère et solidaire, faite pour tous les ivoiriens, sans exclusions ans intérêts partisans, d’une Côte d’Ivoire préservée de la corruption. Le moment est venu de bâtir un tel pays…
Aujourd’hui dans la fournaise du régime de transition, mon parti, le Front Populaire Ivoirien, est apparu à tous sous son vrai jour. Un pilier sûr de la République , un parti prêt à gouverner, avec rigueur avec compétence...
J’ai toujours dit ce que je compte faire et je fais toujours ce que je dis. Je n’ai jamais profité d’aucune position dans l’administration qui puisse faire de moi autre chose que le modeste fils du pays, né le 31 mai 1945 à Gagnoa. J’ai consacré l’essentiel de ma vie à la cause ivoirienne, notre cause commune’’.

21:56 | Commentaires (7) |  Facebook | | |

Commentaires

Il faut que les ivoiriens se coalisent autour de LG pour continuer la marche entamée en 200 et brutalement interrompue en 2002.La Côte d'Ivoire doit être au dessus de tous nos intérêts particulier.Il ne s'agit pas de se venger de qui qui ce soit.Il s'agit de donner une nouvelle chance à la CI,un nouveau pari sur l'avenir.

Écrit par : Mohamed Radwan | 17/11/2010

analyse clairissime!!

Écrit par : erik | 18/11/2010

salut Mohamed !! Franchement je suis très ému pour ce développement clair et net que tu as publié. Je constate qu'il y a des jeunes qui suivent normalement l'évolution de la situation que vit la Côte d'Ivoire notre cher et tendre patrie. Ce pays a besoin de ce Monsieur, nous avons vraiment besoin de lui car c'est sa politique qui est la mieux adaptée à nos réalités présentes. Que chacun de nous se transcende et sache qu'il n'est plus question d'ethnie ou de religion, mais de notre pays, son avenir donc notre avenir. Il s'agira pour nous de mener une véritable campagne qui impliquera à montrer ce pourquoi
L G est le meilleur choix pour tous.

Écrit par : tchoumou | 19/11/2010

Merci Tchoumou,fais passer le message autour de toi.Le moment n'est plus aux tergiversations,c'est le moment concrétiser notre résistance.

Écrit par : Mohamed Radwan | 20/11/2010

non mais quand est ce qu'on va comprendre en afrique que quand un homme a échoué il doi laisser la place à un autre qui peut mieux faire! dix ans ou il n'a rien pu faire et voila qu'il parle comme si de rien n'était! dire que x ou y a fait des coups d'état ne developpe pas un pays! encore moins dire que x ou y n'est pas ivoirien!!!
non c'est un homme du passé gbagbo

Écrit par : missie | 22/11/2010

"C'est pourquoi je voudrais vous dire, vous tous militants ou non du FPI que n'étant pas encore dans un pays démocratique, nous sommes tous des prisonniers en sursis. Dans votre engagement est inscrite votre incarcération, et dans votre incarcération est inscrite la libération de la Côte d'Ivoire. Cessez de pleurer ! Camarades prenez courage, luttez et luttez ! Luttez pour que la Côte d'Ivoire reste debout." A lire cette citation qui remonte de si loin on se rend bien compte que la route de la Liberté est longue et difficile.Mais nous y arriverons!

Écrit par : Mohamed Radwan | 31/05/2011

Ce continent ne profitera de ses propres richesses que lorsque ses enfants marcherons main dans la main.

Écrit par : Lesolitaire | 31/05/2011

Les commentaires sont fermés.