topblog Ivoire blogs

11/12/2010

La Gambie appelle l`Occident à "arrêter ses ingérences" en Côte d`Ivoire

La Gambie a appelé samedi les "puissances occidentales à arrêter leurs ingérences" en Côte d`Ivoire et demandé aux deux présidents proclamés, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, de privilégier les intérêts des Ivoiriens, selon un communiqué officiel.

jammeh.jpg


"Il est grand temps que les puissances étrangères respectent l`indépendance et la souveraineté des Africains, celles des Ivoiriens en particulier, et arrêtent d`intervenir dans les processus électoraux" africains, selon le communiqué lu à la télévision publique gambienne.

"Les anciens maîtres coloniaux ne doivent et ne peuvent pas être les (avocats) de la démocratie en Afrique, n`ayant jamais permis pendant la période coloniale un vote pour permettre aux Africains de choisir eux-mêmes ceux qu`ils veulent", indique le texte.

Les Etats occidentaux "ne sont intéressés que par les ressources naturelles du continent" et ses "grabuges", ajoute Banjul qui "va soutenir" tout effort en faveur d`"une solution pacifique de la crise en Côte d`Ivoire".

La Gambie "tient les deux leaders, Ggagbo et Ouattara, et leurs supporters responsables de toutes conséquences négatives de la présente crise" et appelle "les deux camps à mettre les intérêts des Ivoiriens au-dessus de leurs intérêts personnels".

Source : AFP

19:58 | Commentaires (3) |  Facebook | | |

Commentaires

"Les anciens maîtres coloniaux ne doivent et ne peuvent pas être les (avocats) de la démocratie en Afrique"

Écrit par : Mohamed Radwan | 11/12/2010

depuis sa création, les Nations Unies n'ont jamais pu réglé un problème dans le monde encore moins en Afrique.Alors c'est maintenant que nous allons attendre le miracle d'eux, ils sont là pour leurs intérêts perso. il est grand temps que les africains sortent une bonne fois pour toute dans l'unanimité du joug colonial, oubliant nos intérêts égoïstes. La FRANCE cherche les moyens pour assurer le futur de son peuple pendant les 50 ans venir, raisons pour laquelle elle veut coûte que coûte assujettir l'Afrique surtout la Côte d'ivoire eu égard à ses potentiels énormes. respectons nous même nos constitutions pour es autres puissent les respecter. Ce qui arrive à la Ci est une manœuvre des français, comment comprendre qu'on puisse donner les resultats d'une elections dans le siège du parti d'ADO et encore hors delai. voyons reflechissons! que les chefs dEtat qui se mèlent de cette affaire sans aucune informations se mettent à l'idée que chacun à son tour. demain ou après demeain ce sera à leur tour et là on sera aussi de simple observateur.

Écrit par : ahossainth | 12/12/2010

Cher ami
Ce n'est pas seulement un "sacré coup de gueule"! C'est plus profond que ca! Quelque chose d'essentiel se passe sous nos yeux. Un tort fait a notre Memoire individuelle et collective est en train d'être réparé! Un petit bonhomme au verbe hésitant a osé lever la voix pour exiger le respect des lois et institutions de son pays. Et le monde entier gesticule! Et ses pires ennemis de l'interieur se sont eux-mêmes en résidence surveillée, l'autre nom de la prison!!!!

Je constate. Je vois des symboles. Élimination physique de Victor Biaka Boda. Résistance victorieuse de Laurent Koudou Gbagbo. Tous deux du même pays la Cote d'Ivoire. Tous deux de la même ethnie Bete comme on dit. Tous deux originaires du meme departement de Gagnoa.

Puis je vois Houphouet-Boigny invitant toutes les élites du pays pour étaler les conspirateurs ou comploteurs autour de Paul Anaky. Tous les opposants présumés seront embastillés. Ils ne sortiront pas. Félix Houphouet-Boigny élèvera autour d'eux les murs de la prison d'Etat d'Assabou. Ernest Boka y mourra. Et curieusement, les héritiers de Felix Houphouet-Boigny se sont donnés rendez-vous au Golf Hotel le principal QG de son unique Premier ministre. Et deux murs de chars se sont érigés autour de cet Hotel de débauche. Une sorte de nouvelle Assabou. Et ceux et celles qui sont retenus contre leur gré ne pensaient pas que cela allait durer plus d'une semaine. Le Président Youssouf Bakayoko y est peut-être mort déjà. Le puissant Président de la CEI n'a plus donné de la voix.

Le jour se lève toujours
Lette naa Lette

Écrit par : Lette naa Lette | 12/12/2010

Les commentaires sont fermés.