topblog Ivoire blogs

17/12/2010

Marche insurrectionnelle du Rhdp : Ouattara endeuille la Côte d’Ivoire

Les Forces armées des Forces nouvelles (Fafn) ont attaqué, hier, les positions des Forces de défense et de sécurité (Fds) autour du Golf Hôtel aux environs de midi. Cette attaque a fait, selon une source militaire, dans les rangs des Forces de défense et de sécurité (Fds) deux morts et un blessé.

REBELS.jpg

Des rebelles au service de Dramane Ouattara ds la cour du Golf Hotel en partance pr la Rti.Remarquez qu'ils portent des brassards bleus de soldats de l'ONUCI, POURQUOI ?


Tout a commencé, hier, tôt le matin dans le District d’Abidjan. « A partir de 4 h déjà, nos éléments ont commencé à disperser tout groupuscule qui se formait çà et là dans la ville. Ces groupuscules se sont reconstitués à partir d’Agban, des 220 logements et du monument des Martyrs à Adjamé pour s’ébranler vers le carrefour de la vie aux environs de 10 h. Ils étaient escortés par des chars de l’Onuci», raconte la source. Mais vite, poursuit notre informateur, les chars de l’Onuci ont disparu quand le Général Philippe Mangou a fait comprendre au commandant des forces onusiennes qu’elles n’ont pas le droit d’encadrer cette marche insurrectionnelle dont le but est de porter atteinte à la sûreté de l’Etat de Côte d’Ivoire. C’est aussi tout naturellement que les marcheurs d’Alassane Dramane Ouattara, réduits à leur propre sort, n’ont pu continuer pour atteindre leur objectif. Les partisans d’Alassane Dramane Ouattara qui sont venus d’Adjamé et d’Abobo ont été vite dispersés par les éléments des Fds pour garantir l’ordre public. Ceux qui attendaient à la Maison du parti (Pdci-Rda) à Cocody, ont été confinés dans ce lieu. Et à tous les riverains, les Fds ont demandé de rester chez eux. « Nous étions occupés au maintien de l’ordre quand entre 12h et 13 h, les éléments des Forces armées des Forces nouvelles ont attaqué à partir du Golf Hôtel nos positions pour se frayer un chemin. Nous avons réagi de façon vigoureuse et nous avons pu les repousser jusqu’à l’hôtel. Mais au moment où nos éléments devaient pénétrer dans leur base, le commandant des forces onusiennes a appelé le général Mangou pour lui dire que si nous forçons le cordon de sécurité de l’Onuci, ses éléments vont tirer sur nos hommes. Le chef d’Etat-major, le général Mangou a alors appelé le chef de l’Etat pour lui faire le point. Et les combats se sont arrêtés là. Nous avons enregistré deux morts et le sergent Tolégbé Jean-Louis a été blessé», a indiqué la source militaire.
Une autre source annonce plusieurs morts de part et d’autre. Alassane Ouattara aurait perdu 22 personnes et les Fds, 8 éléments. Sur le terrain, aux environs de 14 heures, l’atmosphère était relativement calme. Les Fds ont canalisé les actions des marcheurs à Cocody. Ces derniers sont restés dans leur coin sans vraiment bouger. Toutes leurs tentatives pour contourner les forces de l’ordre sont demeurées vaines. En fin tacticiens, les Fds ont étouffé dans l’œuf toutes leurs entreprises. Les rues aux alentours de la Rti sont restées désertes. Les hommes de Mangou étaient visibles à chaque carrefour. A Adjamé, on a assisté à quelques altercations sans grand dommage. Les partisans d’Alassane Ouattara ont vite déchanté face à la démonstration de force de l’armée nationale. Dans la commune d’Abobo, tôt le matin, les démêlés ont éclaté entre les jeunes du Rdr et les forces de l’ordre. Des sources annoncent deux policiers et un militaire tués. Les assaillants auraient attaqué à l’arme d’assaut les positions de ces forces de l’ordre qui ne faisaient que maintenir l’ordre. Le Sergent-chef Tagro du 3ème Bataillon d’infanterie d’Anyama et deux éléments de la Crs 2 ont également été tués. Selon cette source, l’armée ivoirienne aurait eu affaire à une véritable armée dans ce quartier. Un immeuble de trois étages, vidé de ses habitants par ces manifestants armés, a été incendié.
Après cette chaude journée, le calme est revenu dans les différents quartiers. L’armée contrôle tout dans la capitale économique ivoirienne.

SOURCE:NOTRE VOIE, Alain Serge Zogbo

AU TOTAL DIX ELEMENTS DES FORCES DE DEFENSE ET DE SECURITE ONT ETE TUES POUR LE SEULE JOURNEE D'HIER PAR LES MANIFESTANTS ARMES DU RDR.

VIVE LA COTE D'IVOIRE

CI tjrs.jpg

11:48 | Commentaires (1) |  Facebook | | |

Commentaires

ILs disent tous et fort: " SORTEZ ET MOBILISEZ VOUS. LE POUVOIR EST CONFISQUE. CHASSONS LE DICTATEUR " A la fin les populations COMPTENT leurs morts et PARTAGENT leurs peines, QUAND EUX, LEURS FEMMES, LEURS ENFANTS, ET LEURS PROCHES comptent des milliards et se partagent les postes. JEUNESSE AS-TU COMPRIS ????

Écrit par : Mohamed Radwan | 17/12/2010

Les commentaires sont fermés.