topblog Ivoire blogs

22/11/2010

Alassane Drame Man:Bientôt la libération

« Dans les faits historiques, les prétendus grands hommes ne sont que des étiquettes qui, tout en donnant leur nom à l’événement, n’ont avec celui-ci aucune espèce de lien ». TOLSTOÏ (Léon)


Dans la première partie de notre exposé nous avons remonté l’histoire et revu l’arrivée dans la vie politique de la Côte d’Ivoire de Ouattara et les conséquences qui en ont découlés et qui en découlent encore aujourd’hui. C’était le choix d’Houphouët. Nous en assumons les conséquences encore aujourd’hui.


Lire la suite

07:52 | Commentaires (2) |  Facebook | | |

13/11/2010

Alassane Drame Man:Le dédut du drame

Pour avoir une chance d’être élu à la présidence de la République, il faut réunir trois conditions idéales. La première : avoir atteint une dimension nationale incontestable. La deuxième : être au pouvoir ou l’avoir exercé longtemps. La troisième : avoir l’appui d’un bon appareil de parti. POMPIDOU (Georges)


A la veille du second tout de l’élection présidentielle ivoirienne, prévue en principe le 28 Novembre 2010, la Côte d’Ivoire connaît incontestablement un climat politique délétère, pernicieux, dont la perpétuation voire la dégradation, pourrait durablement altérer le climat démocratique national.
Le désarroi et l’inquiétude viennent de ce que la Côte d’Ivoire a depuis longtemps perdu des pratiques politiques qui l’avaient longtemps fait passer pour une exception dans un continent dont bien des régimes politiques ont eu du mal à se plier aux exigences de l’Etat de droit et à de saines et incontestables compétitions électorales. L’exception ivoirienne, déjà sérieusement remise en question depuis 1999 à fini par sombrer dans l’abime en Septembre 2001 et pourrait, si l’on n’y prend garde, ne plus être qu’un lointain souvenir.

Et si, dans certaines périodes de l’histoire politique nationale, une formation partisane a pu « écraser » d’autres courants de pensée, nantie qu’elle était des moyens de l’Etat et bénéficiant d’une sorte de consensus sur l’unité du pouvoir d’Etat, consensus typique des nations en construction, le sens ou le sentiment du « libre choix » n’a jamais été réellement évincé de l’esprit des citoyens et a toujours été incarné par un homme, Laurent Gbagbo qui trente ans durant, a mener une opposition civilisée et pacifique.

Lire la suite

09:20 | Commentaires (7) |  Facebook | | |

08/11/2010

Bédié ou le cheval de Troie du RDR

Henri Konan Bédié a appelé dimanche ses partisans à voter en faveur d'Alassane Ouattara lors du second tour de l'élection présidentielle le 21 novembre, restant ainsi fidèle à une alliance destinée à battre le président Laurent Gbagbo.

Vingt ans de division des ivoiriens, de mensonge, de violence, de guerre et de coup d'état. Vingt ans de prise en otage de la CI par Dramane et Bédié son ennemi d'hier devenu ami aujourd'hui par le simple vouloir de la France


images2.jpg

Lire la suite

08:10 |  Facebook | | |