topblog Ivoire blogs

18/07/2011

Adhérez à LIDER


LIDER - Liberté et Démocratie pour la République

 

Rendez vous sur la page d'adhésion sur le site de LIDER en cliquant ici

comment adherer au lider,adherer à lider,mamadou koulibaly,côte d'ivoire,nouveau parti,site internet de lider,siège de lider,liberté et démocratie pour la république


Rendez vous sur la page d'adhésion sur le site de LIDER en cliquant ici. Remplissez le formulaire en ligne ou téléchargez le formulaire que vous enverrez à info@lider-ci.org, en le faxant au +225 22 43 67 07 ou en le déposant au siège du parti accompagné du règlement de vos frais d’adhésion.

 
L’adhésion sera effective une fois que les frais d’adhésion auront été acquittés.


Liberté et Démocratie pour la République (LIDER): Siège du parti: Rue D07 Des Jardins de la Riviera Golf, Cocody, Abidjan. Boîte Postale: 20 BP 643 Abidjan 20. Téléphone: (225) 22 43 67 05/06. Fax: (225) 22 43 67 07. Email: info@lider-ci.org. http://www.lider-ci.org

10:52 | Commentaires (64) |  Facebook | | |

14/06/2011

Pourquoi pardonner ?

"Il existe une loi implacable.Quand on nous inflige une blessure, nous ne pouvons en guérir que par le pardon".
Alan Paton

Pourquoi pardonner?A l'heure ou les plaies sont encore ouvertes,que les démons de la divisions rodent encore autour de nos conscience,parler de réconciliation et surtout de pardon relève très souvent d'une entreprise voué à l'échec.Pourtant la réalité est là,saisissante : nous devons nous pardonner.Mais pourquoi?Pourquoi devrais je pardonner à celui qui ma fait du tort,qui ma humilier,qui ma blesser?Pourquoi pardonner alors que le sentiment de vengeance est plus fort?Pourquoi devrais-je dire laissons le passé derrière et allons de l'avant?telles sont les questions que posent les personnes à qui l'on parle de pardon.La réponse la plus simple,dans le cas de la guerre que viens de traverser la Côte d'Ivoire serais de dire : parce que nous n'avons pas d'autres choix.Si nous ne nous pardonnons pas comment allons nous continuer a vivre ensemble?La vérité est que les ivoiriens entre eux,en tant que personnes n'ont aucun problèmes les uns avec les autres.La division est venue de la manipulation des consciences par les politiques,par la perversion de nos valeurs et la sacralité de la vie humaine.Nous avons tous des amis,voisins,de la famille des tous les bords politiques.Allons nous couper tous liens avec ces amis,cette famille,ces voisins?Assurément non!

Pour aider à la réflexion sur le pardon je vous propose la lecture de ce livre écrit par Johann Christoph Arnold,qui rassemble des histoires vraies de rescapés du génocide rwandais de 1994 et qui livre ici dans une profondeur déroutante le cheminement sur cette difficile vois du pardon.Ce livre nous montre comment le pardon peut radicalement transformer à travers les expériences de personnes qui ont pardonné malgré des abîmes insondables de souffrances et en dépit d’un climat culturel qui porte à la vengeance.Plutôt que de se lancer dans de longues recherches théologiques, l’auteur laisse parler ses sujets. Chaque histoire nous rappelle que pardonner n’est ni excuser ni anesthésier en soi la souffrance de vivre et d’aimer, mais plutôt revenir à la vraie vie.Par les expériences de personnes qui, à travers d’indicibles souffrances, se sont efforcés de faire la paix avec leurs bourreaux,Pourquoi pardonner ? nous montre à la fois le pire et le meilleur dans l’homme.Si nous n’acceptons pas la sagesse de ces histoires, nous participons à notre propre enfermement.

pkoipardonner.jpg
Lire et Téléchargez le livre ici : Pourquoi pardonner ?

11:56 | Commentaires (1) |  Facebook | | |

03/06/2011

Réconciliation : Les monstres d'hier seront les agneaux de demain

A l’heure de la sortie de crise en Côte d’Ivoire, alors que les rancœurs dévorent, que les peurs étouffent, que les orgueils écrasent, que l’humiliation triomphe et que nous devons pourtant prendre le chemin de la réconciliation, l’analyse anthropologique de cette situation fragile par un chercheur de l’extérieur peut conduire à prendre le recul nécessaire pour affronter le processus de réconciliation dénudé des passions aveuglantes. La propension à laver nos péchés dans des accusations ciblées, à fuir les responsabilités collectives en les reportant sur des boucs émissaires ne conduisent qu’à la fragilité du tissu social. Les sentiments sont fugaces et les « épargnés » d’hier pourraient être demain les cibles privilégiées de la vindicte populaire si le processus de réconciliation n’était pas abordé dans l’objectivité et la responsabilité
.

agneauloup.jpg

Lire la suite

19:17 | Commentaires (0) |  Facebook | | |