topblog Ivoire blogs

26/09/2012

EXCLUSIF : A voir le debat de l’émission "le club de la presse" sur la rebellion de 2002 censurée par la RTI

censure.jpgLe dimanche 23 septembre, à 18 heures 8 minutes, sur la RTI1, une bande déroulante a annoncé la non diffusion du CLUB DE LA PRESSE pour des "raisons techniques". Interrogé par "L'éléphant Déchaîné", Emmanuel Grattié Lavry, le présentateur de l'émission a déclaré qu'il avait été lui-même informé dans la soirée que l'émission ne sera pas diffusée pour des raisons techniques, sans plus de précisions. En réalité, cette émission, enregistrée le vendredi 21 septembre ne sera jamais diffusée et pas à cause de raisons techniques. Elle a été purement et simplement censurée.

Il y avait comme invités: Assalé Tiémoko (Directeur général et gérant de l'éléphant Déchaîné"), Saint Claver Oula (rédacteur en chef de le nouveau courrier), Eddy Pehé (directeur de publication de le nouveau réveil), Célestin Gnonzion (enseignant-chercheur, spécialiste de l'éthique de la presse). Les thèmes débattus étaient la rébellion de 2002 (bilan, financement), les rencontres de la CDVR, l'enquête sur la mort de Guéi, la drogue dans les écoles, le conseil des ministres (le code de déontologie des fonctionnaires et agents de l'Etat), l'attaque du commissariat à Port-bouet, la suspension de la sanction contre les journaux bleus. 

Eh bien les vérités qui ont été dites au cours de l'enregistrement de l'émission n'ont pas semble-t-il, fait plaisir en haut lieu. L'émission a été purement et simplement censurée.

CEPENDANT GRACE A LA DEXTERITE DE LA WEBOSPHERE POLITIQUE IVOIRIENNE CETTE EMISSION EST DESORMAIS DISPONIBLE SUR LE NET.A VOIR ET A PARTAGER!

Première Partie

Deuxième Partie

Troisième Partie

08:39 | Commentaires (0) |  Facebook | | |

17/09/2012

Adjamé : la colère monte chez les commerçants après la destruction de leurs magasins

Ce jeudi 13 septembre 2012 a Adjame renault, c'etait la desolation et la colere chez les commercants et gerants de petits magasins aux abords du trotttoir sur la voie publique, entre la station texaco et le rond point de la gare Stif. Ils sont venus constater la destruction et les restes de leurs fonds de commerce, leur gagne-pain qu'ils ont mis des années a batir. Ce sont plusieurs emplois qui disparaissent et des peres et meres de famille ainsi que des jeunes gens qui se retrouvent du jour au lendemain dans la rue. Que vont-ils devenir, que vont-ils faire? Que ceux qui ont des oreilles pour entendre, entendent leurs cries de colere.

 


16:32 | Commentaires (0) |  Facebook | | |

29/08/2012

Séminaire sur la résolution 2062 du Conseil de sécurité de l'Onu

Réflexion sur les conditions de mise en application

onu2062.jpg

AIA organise, avec le soutien de l'Ambassade de Grande Bretagne en Côte d'Ivoire, un séminaire au coeur des préoccupations de tous les Ivoiriens.  En effet, compte tenu de la situation actuelle d’insécurité, exacerbée par les violences des dernières semaines, alors que le processus de réconciliation stagne et qu’une échéance d’élections locales se prépare, il nous paraît urgent d’engager une réflexion sur les conditions de mise en application de la résolution 2062 du Conseil de sécurité de l’Onu qui représente une véritable feuille de route pour sortir de la crise. Si tous les acteurs de cette crise politique arrivent à s’approprier les conseils émanant de cette résolution 2062, elle pourrait s’inscrire dans l’histoire de la Côte d’Ivoire comme un élément déclencheur du processus de fin effective de crise.

Justification

En dix ans de crise, 40 résolutions sur la Côte d’Ivoire ont été adoptées par le Conseil de sécurité des Nations Unies. La crise post électorale est terminée mais le conflit reste latent dans un environnement d’insécurité et de division. 

Des armes circulent toujours dans le pays alors que la procédure de désarmement stagne. L’administration n’est toujours pas totalement redéployée. L’unicité des caisses traine. Le processus de réconciliation est enlisé et des rancœurs demeurent. Dans ce contexte, le pays prépare l’échéance des élections municipales et régionales alors que le statut de l’opposition  reste à définir, le découpage électoral doit être revu ainsi que la composition de la Commission électorale indépendante. 

La dernière résolution 2062 en date du 26 juillet 2012 aborde toutes ces questions à travers trois documents : le texte de la résolution en lui-même qui se réfère au rapport du Représentant spécial du Secrétaire général Albert Koenders en date du 18 juillet et le 30ème rapport périodique du Secrétaire général Ban Ki-moon. 

Ces trois documents abordent les différents problèmes ivoiriens : la sécurité, la réconciliation, les élections ainsi que la situation des droits de l’homme dans le pays. L’objet de cette journée de séminaire est de porter à la connaissance du grand public et de la société civile le contenu de cette résolution et également de faire en sorte que les décideurs ivoiriens s’approprient les grandes lignes émanant de ce texte pour sortir du bourbier qui enlise le pays.

Objectifs

-    Expliquer le contenu de la résolution 2062 et de ses textes annexes ;
-    Montrer en quoi cette résolution du conseil de sécurité est au cœur de la situation actuelle et l’aborde dans sa globalité ;
-    Définir dans quelle mesure les Ivoiriens pourraient en faire un outil de fin de crise et un pilier de la réconciliation pouvant rassembler largement sans coloration politique.

Intérêt de la rencontre

Pour les nombreuses personnes qui ne lisent jamais les résolutions, cette rencontre vise à présenter, dans des termes simples, les grands axes abordés. En étant informée de l’intérêt concret de ce document, la société civile pourra veiller à ce que les décideurs ivoiriens s’engagent sur la bonne voie. C’est en prenant conscience du fait qu’il existe des remèdes au chaos que les Ivoiriens vont pouvoir s’engager dans la reconstruction globale du pays. 

Méthodologie

Réunir 4 conférenciers autour d’un public cible. Chaque conférencier traitera d’un thème.

Les 4 thèmes sont :

1 – Analyse du cadre général de la résolution et des deux documents complémentaires (RSSG et SG de l’Onu)

2 – La Résolution 2062 et la question de la réconciliation

3 – La Résolution et la sécurité - Quel traitement des questions sécuritaires dans la résolution 2062?

4 – La Résolution et la problématique des élections futures en Côte d’Ivoire. 


Les résultats attendus 

Il est attendu que les participants ressortent avec la conviction que la Résolution 2062du Conseil de sécurit de l’Onu peut aider à avancer sur la voie de la paix et de la réconciliation, et que le désarmement avant les élections ainsi que la refonte de l’environnement électoral sont nécessaires, utiles et indispensables pour la paix.

Les participants : Sur invitation uniquement

Date : Samedi 8 septembre de 9h30 à 16h30


La résolution et les deux documents complémentaires : 

 

22:12 | Commentaires (2) |  Facebook | | |