topblog Ivoire blogs

20/01/2012

Armée de réserve : Alassane Ouattara tente de noyer le poisson

Armée de réserve : Alassane Ouattara tente de noyer le poisson.40.000 jeunes de la milice des FRCI seront dit-on formé soit pour servir de main d’œuvre bon marché soit de chair à canon si besoin.En somme une armée parallèle et prétorienne à la solde du régime qui ne fait évidemment pas confiance à l'armée régulière, la sécurité du sieur Ouattara étant elle même assuré par les forces onusiennes.


imagesf.jpeg


Sur le plateau du journal télévisé de la télévision ivoirienne, le ministre délégué à la défense annonçait hier soir la création d'une "armée de réserve". Selon le ministre c'est la solution que Alassane Ouattara lui a demandé de trouver pour les quelques 40.000 jeunes qui ont "donné leur poitrine" pour "participer à la pacification du pays".

La création de cette armée dite de réserve appelle toute fois quelques observations tant les contradictions dans les propos du ministre sont troublant.

Le ministre affirme que ces éléments de l'armée de réserve n'ont pas le statut de militaire. Alors de deux choses l'une. Soit on est dans l'armée et on est militaire soit on n'est pas militaire et on ne fait pas partie d'une armée même si elle est dite de réserve. A moins que le gouvernement nous dise qu'il s'agit d'une armée de civils autrement dit une milice. Ce qui est l'hypothèse la plus proche de la réalité. Il faut alors s'interroger sur les intentions du gouvernement qui peine a mettre au pas les hordes de jeunes désœuvrés qui ont servi de chair a canon et qui aujourd’hui attendent leur part du butin de guerre. La vaine tentative du régime de leur utilisé comme éboueurs pour récurer les caniveaux n'a semble t-il pas eu les résultats escomptés. Alors pour satisfaire ces miliciens en quête de gloire on leur fait miroiter un statut d'armée de réserve ou il seraient des militaires sans vraiment l'être.

Il faut craindre le risque de confusion chez ces jeunes gens qui pour la grande majorité gardent toujours des armes illégalement.

Ce a quoi on risque fort d'assister c'est de voir une armée parallèle et prétorienne uniquement à la solde de Monsieur Ouattara. Cette armée de réserve n'a aucune base républicaine ni aucune mission légale. Le ministre se bornant a affirmé lapidairement qu'elle sera utilisé pour finalement tout et rien a la fois : servir de main d’œuvre bon marché ou de chair à canon si besoin.


f.jpeg

10:34 | Commentaires (0) |  Facebook | | |